NGN — Spectrum Ch. 677/HD 1677 (pour des informations à jour, appelez le 538-1966) #2

NOUVELLE PROGRAMMATION

« ISHIKO et HANEO : vous me poursuivez ? » Première le vendredi 23 septembre à 19h35

Les personnalités et les complexes se heurtent entre un parajuriste formé à l’Université de Tökyö, Shoko, et un jeune avocat avec seulement un diplôme d’études secondaires, Yoshio. Néanmoins, ils parviennent d’une manière ou d’une autre à aider les clients d’une petite ville par l’intermédiaire du « Bureau de conseil juridique d’Ushio ». Avec l’esprit vif et la passion obstinément déterminée de Shoko, et la propension de Yoshio à agir cool, les deux se ressemblent plus qu’ils ne l’admettraient malgré des querelles constantes alors qu’ils se battent pour les droits de leurs clients. Sous-titres complets en anglais.

CANAL FILM NGN 3 (canal numérique du spectre 679/HD 1679)

Les premiers titres seront diffusés vendredi. Film du mois en avant-première le premier samedi. Les films sont diffusés à des moments différents. Consultez votre guide numérique à l’écran pour connaître les horaires des films à l’aide des boutons GUIDE ou INFO (jusqu’à une semaine à l’avance). Ou appelle NGN, maman. – fr. de 9h00 à 18h00 au (808) 538-1966 pour toute demande de renseignements ou pour demander un e-mail contenant des informations sur la programmation NGN 3. Tous les films sont en langue japonaise avec des sous-titres anglais complets.

FILM DU MOIS

«Mères 2014», 2014 drame, 1 heure et 10 minutes.

Avec Shigeru Muroi et Aoi Nakamura.

Kenta, dix-neuf ans, est un garçon heureux ordinaire. Un jour, il apprend qu’il a été adopté. Il ne peut pas croire qu’il n’y a pas de lien de sang entre lui et ses parents. Il décide de rendre visite à “Smile Baby”, une agence d’adoption qui a organisé son adoption afin qu’il puisse découvrir qui est sa vraie mère.

«Mères 2015», 2015 drame, 1 heure et 10 minutes.

Avec Shigeru Muroi et Nana Seino.

Asako est une lycéenne qui tombe enceinte après avoir été agressée sexuellement par le petit ami de sa mère. Profondément blessée par l’incident et la trahison de sa mère, elle a perdu la mémoire de la façon dont elle est tombée enceinte. Remarquant son changement, son professeur principal s’inquiète de son bien-être et contacte “Smile Baby”.

FILMS PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

“Bakuto Kaisanshiki (adieu au joueur)” Drame de 1968, 1h31.

Réalisé par Fukasaku Kinji. Avec Koji Tsuruta et Tetsuro Tanba.

L’histoire d’hommes dévoués au style de vie yakuza et de leurs luttes à une époque où le pouvoir yakuza diminue.

“Benikujaku Dai-sanpen Tsuki no Hakkotsujo,” 1955, 53 minutes.

Réalisé par Ryo Hagiwara. Avec Kinnosuke Nakamura et Chiyonosuke Azuma.

Les aventures autour de la clé du trésor de Crimson Peacock se poursuivent. Envoûté par l’allié du maléfique Ikkaku, Kumi poursuit Kojiro pour lui ôter la vie.

Benikujaku Da-yonhen Kenmou Ukinemaru (Crimsonpeacock) Partie 4) », 1955 jidaigeki, 53 minutes.

Réalisé par Ryo Hagiwara. Avec Kinnosuke Nakamura et Chiyonosuke Azuma.

Des aventures passionnantes pour la quête des trésors du Crimson Peacock se poursuivent. La flûte mystique d’Ukinemaru sauve Kojiro et Kazekozo de la magie maléfique d’Ikkau.

“Beranme Geisha (la geisha hérissée)” 1959 comédie, drame, 1h26.

Réalisé par Eichi Koishi. Avec Hibari Misora ​​​​et Shinji Ebara.

La jeune geisha, Koharu, est amoureuse de Kenichi, apprenti menuisier chez son père Seigoro. Leur vie amoureuse s’arrête brutalement après une dispute entre leurs deux pères. Leur amour peut-il survivre malgré l’amertume entre leurs deux familles ?

« Manger du bonheur ! Shokuun (bonheur alimentaire) », Drame de 2020, 1h45.

Réalisé par Jimon Terakado. Avec Naoto et Tao Tsuchiya.

Yoshito Sato, un écrivain indépendant né dans une famille qui dirigeait un restaurant yakiniku populaire, rejoint la jeune journaliste Shizuka dans un voyage gastronomique pour découvrir les saveurs de la maison. Avec un œil non seulement sur la nourriture, mais aussi dans le respect des maîtres qui la font, ce film montre l’amour entre mère et fils ainsi que la comédie de la vie à travers le yakiniku et la nourriture délicieuse.

“Venez, venez tous.”

“Fuunji Oda Nobunaga (Oda Nobunaga)” 1959 jidaigeki, 1 heure et 35 minutes.

Réalisé par Toshikazu Kono. Avec Kinnosuke Nakamura et Katsuo Nakamura.

L’histoire d’un jeune seigneur féodal Nobunaga.

“Hatamoto Taikutsu Otoko Nazo no Daimonji (Le complot Daimonji)” 1959 jidaigeki, 1 heure et 31 minutes.

Réalisé par Yasushi Sasaki. Avec Ichikawa Utaemon et Azuma Chiyonosuke.

Le maître épéiste et fidèle serviteur Saotome Mondonosuke part en mission pour retrouver une princesse disparue.

« Hayatozoku no Hanran (rébellion) » 1957 jidaigeki, 1h30.

Réalisé par Sadatsugu Matsuda. Avec Utaemon Ichikawa, Yumiko Hasegawa et Kunio Kaga.

Dans les brumes de l’ère de la guerre, le clan Hayato basé à Kyushu fait face à une lutte monumentale pour déterminer sa survie.

“Guerre.”

“Hitokiri Kannon Uta (chant d’épée)” 1970 drame, 1 heure et 28 minutes.

Réalisé par : Takashi Harada. Avec Bunta Sugawara et Tomisaburo Wakayama.

L’histoire d’un prêtre qui a pour mission de réunir un petit garçon avec sa mère disparue.

“Honoo no Shiro (trône de flammes)” 1960 jidaigeki, 1 heure 39 minutes.

Réalisé par Tai Kato. Avec Hashizo Okawa dans le rôle principal.

L’histoire tragique d’un jeune seigneur féodal qui cherche à se venger après avoir appris que son oncle était derrière le meurtre de son père.

“Jinsei Gekijo Zoku Hishakaku (La vie de Hishakaku 2)” 1963 drame, 1h37.

Réalisé par Tadashi Sawasima. Avec Koji Tsuruta, Tatsuo Umemiya, Yoshiko Sakuma et Ryunosuke Tsukigata.

Après sa sortie de prison, Hishakaku rejoint la famille Kikkyo alors qu’ils luttent pour récupérer leur territoire à leur rival, la famille Domoto. Pour rendre la gentillesse du Kikkyo, Hishakaku se rend chez le chef de Domoto, Osumi, et s’implique émotionnellement avec elle.

“Kiokuya -Anata wo Wasurenai- (l’effaceur de mémoire)” Drame de 2020, 1h45.

Réalisé par Yuichiro Hirakawa. Avec Ryosuke Yamada et Kyoko Yoshine.

La vie heureuse de l’étudiant universitaire Ryoichi est ruinée lorsque sa petite amie Kyoko perd la mémoire de Ryoichi. Incrédule, Ryoichi entend alors parler d’une légende urbaine à propos d’un “Effaceur de mémoire” et décide de demander l’aide d’un ancien élève qui est maintenant un avocat célèbre. Ils enquêtent sur les raisons pour lesquelles Kyoko a perdu la mémoire. Ils entrent bientôt dans un territoire sensible : les souvenirs des gens et des émotions encore plus profondes et bien gardées. Au bout de leur quête se trouve une vérité qui changera leur vie pour toujours.

“Kiryuin Hanako no Shogai (Onimasa)” Drame de 1982, 2 heures et 26 minutes.

Réalisé par Hideo Gosha. Avec Tatsuya Nakadai et Shima Iwashita.

Dans les années 1920, le chef de gang de la famille Kiryuin, Onimasa, accepte une jeune fille, Matsue, en paiement d’une dette, qu’il adopte ensuite. Cette histoire commence lorsque la vraie fille d’Onimasa, Hanako, vient de décéder, ce qui a conduit Matsue à raconter l’histoire de la famille sous forme de flashback. Un duel de plusieurs décennies avec Boss Suenaga est lancé lorsqu’après l’issue contestée d’un combat aérien brutal entre des mastiffs vicieux, Suenaga, qui a perdu, tue le chien du vainqueur et menace Onimasa.

“Kizudarake no Jinsei Furui Yatsu de Gozansu (Une vie cicatrisée 2)” Drame de 1971, 1h33.

Réalisé par Shigehiro Ozawa. Avec Koji Tsuruta et Tomisaburo Wakayama.

Les membres d’un même gang de yakuza sont obligés de se battre.

“Kujakujo no Hanayome (Château de la mariée du paon)” 1959 jidaigeki, 1 heure et 29 minutes.

Réalisé par Shoji Matsumura. Avec Ryutaro Otomo et Hibari Misora.

Un chasseur est chargé d’apprivoiser une fille de Shogun en vue de son mariage avec le seigneur.

“Est-ce que mon KAWAII est sur le point d’expirer ?”

“Nogitsunebue Hanafubuki Ichiban Matoi (étendard de pompier glorieux)” 1960 jidaigeki, 1 heure et 17 minutes.

Réalisé par Shoji Matsumura. Avec Chiyonosuke Azuma et Satomi Oka.

Le pompier Sanji découvre le secret de sa naissance.

“Sakura,” 2020 drame, 1 heure 59 minutes.

Réalisé par Hitoshi Yazaki. Avec Takumi Kitamura et Nana Komatsu.

Hajime est un bel homme populaire et l’aîné de trois frères et sœurs. Sa sœur Miki est belle, bien qu’un peu excentrique, et a une obsession presque malsaine pour Hajime. Le plus jeune des trois est Kaoru, qui est très ordinaire comparé à son frère et sa sœur. Et puis il y a Sakura, le chien de la famille qui est toujours à leurs côtés. Le destin de cette famille excentrique mais heureuse change radicalement après que Hajime, la figure héroïque de la famille, ait subi un accident tragique…

“Shimizuminato no Meibutsu Otoko Enshumori no Ishimatsu (Homme de Shimizu)” 1958 jidaigeki, 1 heure et 38 minutes.

Réalisé par : Masahiro Makino. Avec Kinnosuke Nakamura et Chiyonosuke Azuma.

Les aventures du héros du peuple, MORI NO ISHIMATSU.

“Shin Gokudo no Onnatachi (Les dames Yakuza revisitées)”, film d’action de 1991, 1 heure et 53 minutes.

Réalisé par Sadao Nakajima. Avec Shima Iwashita et Masahiro Takeshima.

Troisième épisode de Yakuza Ladies New Series. Kanae, épouse du chef de la famille Fujinami d’Amagasaki, doit représenter la famille après la mort subite de son mari.

“Shinkansen Daibakuha (Le train à grande vitesse)” film d’action de 1975, 2 heures et 26 minutes.

Réalisé par Junya Sato. Avec Ken Takakura, Shinichi Chiba (Sonny Chiba) et Tetsuro Tanba.

Bien avant que le film hollywoodien “Speed” ne sorte en salles, est venu le tube japonais “Bullet Train”. Un cerveau criminel a manipulé un train à grande vitesse, le train le plus rapide du monde, avec des explosifs qui se déclenchent lorsque la vitesse du train descend en dessous de 80 km/h. Le sort de 1 500 passagers repose entre les mains de la police qui lutte pour attraper le coupable et désamorcer la bombe.

“Shinsengumi (la garde du shogun, Shinsengumi)” samouraï de 1958,

1 heure et 34 minutes.

Réalisé par Yasushi Sasaki. Avec Chiezo Kataoka, Isao Yamagata, Chiyonosuke Azuma, Kotaro Satomi et Ryutaro Otomo.

A l’instar du Shinsengumi, une unité spéciale de ronin mandatée par le shogunat Tokugawa pour contrer les activités anti-shogunat à Kyoto. Un sinistre complot visant à renverser le shogun est mis en branle, et Kondo Isami et ses camarades samouraïs doivent répondre à l’appel et dénoncer ceux qui sont derrière.

“Tarao Bannai Hayabusa no Mao (jeu sale)”, Drame de 1955, 1h21.

Réalisé par Sadatsugu Matsuda. Avec Chiezo Kataoka et Chizuru Kitagawa.

Le détective privé Tarao Bannai et son assistant Masako enquêtent sur le meurtre mystérieux d’un joueur de baseball décédé au cours d’un match.

“Zoku Ooku Maruhi Monogatari (Shogun et sa maîtresse 2)” 1967 jidaigeki, 1h35.

Réalisé par Sadao Nakajima. Avec Tomoko Ogawa et Eijiro Tono.

En 1786, le shogun Ieharu Tokugawa choisit la belle Ochisa comme concubine. Cela rend les autres concubines très jalouses et méchantes. À la mort du Shogun, ses concubines sont obligées de devenir des nonnes, ce qu’elles n’aiment pas être…

Leave a Comment

%d bloggers like this: