Épisodes 1 à 3 – L’appel de la nuit

Je me souviens d’un moment entre les semestres universitaires, lors d’une de nos soirées d’été les moins humides, lorsque je me suis glissé par la porte de mes parents et que j’ai marché pendant des heures à travers le son du cricket et le clair de lune. Je devais juste sortir; une combinaison d’insomnie et d’anxiété à la fin de l’adolescence a traversé mon cerveau comme de l’électricité, et même si je ne pouvais pas expliquer pourquoi, cela semblait être la seule solution. J’avais vécu dans cette ville toute ma vie. J’avais traversé ces rues des centaines, voire des milliers de fois. Mais à mesure que ma maison s’éloignait, le terrain devenait plus bizarre. Sous le voile ambré des lampes au sodium, non filtré par les pare-brise, les trottoirs et les bermes ont pris un caractère inconnu à mon pas lent. C’était effrayant. Même si je n’ai vu personne à part une voiture occasionnelle, j’ai eu l’impression d’être entré dans une zone qui ne m’appartenait pas. Chaque bruissement de feuilles a stimulé mon imagination et j’ai vu toutes sortes de créatures marcher péniblement devant moi parmi les buissons et hors de vue. Mais à la fin je me sentais en paix. La nuit ne m’a pas rejeté. Ça m’a immergé. Et quand je suis retourné dans mon lit, je me suis endormi.

Mon histoire ne se termine pas avec le fait que je devienne malheureusement le casse-croûte de minuit d’un vampire chaud, mais il y a de la fiction pour cela. appel de la nuitLa force de pour moi vient de sa capacité à exprimer le flou exact des sentiments que j’ai ressentis en marchant dans ces rues sombres et vides. Je me sens connu par lui. Il peint la ville après des heures dans un arc-en-ciel surréaliste de teintes sursaturées. Cela montre l’étroitesse de la poitrine de Ko et la légèreté de ses pieds. Il explore Nazuna à la fois en tant qu’avatar de prédateurs nocturnes et en tant qu’âme solitaire à la recherche de quelque chose que la lumière du jour ne pourra jamais lui offrir. appel de la nuit a de la comédie, de la romance et de l’excitation en abondance, mais la quintessence est la nuit elle-même – inconnue, probablement dangereuse, mais attrayante pour nous, les fous.

Divulgation complète: je suis presque dépassé par le manga, et j’adore ça. Il a volé sur mon radar quand il a été annoncé pour la première fois, car j’étais déjà fan de l’auteur à l’époque Kotoyamac’est Dagashi Kashi. Ce n’était pas une série de slam dunk ou quoi que ce soit, mais le sujet de niche et les excès dégoûtants ont toujours rendu le bâillon comique divertissant, et j’ai adoré l’expressivité osseuse de l’art du personnage. appel de la nuit maintient le style et le penchant pour l’humour torride, mais en mettant davantage l’accent sur l’histoire et le personnage. Bien que cela ne signifie pas appel de la nuitles premiers actes de sont insignifiants – la série tourne longtemps sur des vibrations pures – je dirai que Kotoyama finit par enchaîner un drame plutôt convaincant et approprié. Et c’est tout ce que je veux mentionner sur les développements futurs dans cette revue et les suivantes, de sorte que le public uniquement animé n’a pas à avoir peur de continuer à lire. Je pense juste que c’est une information pertinente pour tous ceux qui aiment l’ambiance mais qui ne ressentent peut-être pas encore les pointes de l’histoire.

Le public uniquement animé est également bien placé maintenant, car nous avons une excellente adaptation entre les mains. Les acteurs de la voix correspondent tous à leurs rôles, et le rythme des plaisanteries entre Nazuna et Ko est particulièrement bon. Il y a beaucoup d’apartés rapides et de blagues de qualité variable, et en n’y consacrant pas trop de temps, ils parviennent à rendre le dialogue plus drôle et plus naturel. L’intégration du groupe hip-hop Noix effrayantes dans la bande originale a également été un choix inspiré – et inspirant, étant donné Kotoyama a pris le titre de la série de leur chanson du même nom (qui sert maintenant d’ED, complétant le cercle de la camaraderie créative). Leur chanson d’insertion dans l’épisode 2, alors que Nazuna transporte Ko dans les airs, semble à la fois optimiste et détendue d’une manière qui capture l’esprit de la rébellion du couple contre les heures de veille. C’est un choix distinctif, et je sens que je peux comprendre pourquoi Kotoyama a été attiré par leur musique lors de la rédaction du manga.

recevoir Tomoyuki Itamura à bord en tant que directeur était également le choix parfait. La Série Monogatari vétéran connaît son chemin autour d’une histoire de vampire et il sait comment le faire avec style. Vient maintenant son implication avec un gros astérisque : il vient juste après deux saisons de l’excellent L’étude de cas de Vanitasdonc il avait probablement une disponibilité très limitée pour appel de la nuitles travaux préparatoires. À cette fin, Tetsuya Miyanishic est à bord en tant que directeur en chef, et les deux ont déjà travaillé ensemble sur Vanité et d’autres séries donc je ne pense pas que ce soit un lavage complet. Je suis également très impressionné par les résultats jusqu’à présent. Là où la plupart des séries, animées ou non, transforment les scènes de nuit en un désordre boueux étouffé, appel de la nuit respire de nombreuses couleurs vives post-impressionnistes dans ses paysages nocturnes. Le storyboard était également solide et efficace, prenant des libertés créatives avec des angles de caméra et des blocs pour donner de l’élan au dialogue, tandis que la plupart des blagues étaient ponctuées de redessins de panneaux appropriés. Il y a toujours la possibilité que les valeurs de production s’effondrent à tout moment, mais une base solide et élégante est un bastion aussi bon que n’importe quel autre.

Il y a, sans surprise, un degré indéniable auquel appel de la nuit fonctionne comme un simulateur de femme vampire. Surtout la première est plus lourde sur la conventionnelle fan-service, et couplé avec le léger flirt de Ko avec la misogynie pétulante des adolescents, cela ne fait pas la plus noble des premières impressions. Cependant, avec le troisième épisode, le spectacle entre dans une ambiance plus détendue. Ko est plus confuse et mélancolique qu’amère, Nazuna commence à montrer plus de nuances d’elle-même qu’une taquinerie perpétuelle, et Akira fait un ajout plus doux au casting. Les blagues sexuelles sont là pour rester, mais ce n’est pas grave car elles ont un assez bon taux de réussite. Je ne me souviens pas du libellé de l’anime à ce stade, mais dans le manga, une Nazuna confuse appelle Ko une “petite garce impertinente” quand il commence à se dévoiler en public. C’est une grande pièce en couches: vous avez l’inversion des rôles de genre, la conversation précédente de Nazuna mélangeant sexe et nourriture, l’absurdité de l’ère victorienne de paniquer à propos d’un cou exposé, et le fait que Nazuna dit cela alors qu’elle est un hotpants et un fenêtre fractionnée libre. J’apprécie également la qualité des gels d’anime avec les aspects les moins conventionnels de la série, tels que: Kotoyamafétichisme des mains. Dans le manga, les mains des personnages peuvent être très osseuses, articulées et expressives, et l’adaptation a fait un effort louable pour projeter cette attention sur les phalanges de l’écran.

final, appel de la nuit vit ou meurt de la profession de la relation de Ko et Nazuna. Après tout, il veut devenir un vampire comme elle, et il ne peut le faire que s’il tombe amoureux d’elle. Malheureusement pour eux (mais heureusement pour le public), aucune des deux parties ne sait rien de la romance, donc leur route là-bas est garantie d’être longue, sinueuse et pleine d’allusions lourdes. Bien qu’il puisse être tentant de rejeter ces actes d’ouverture (en particulier la première) comme une autre entrée dans une longue lignée de réalisations folles de souhaits de petite amie, je pense que la série a déjà des preuves de profondeurs au-delà. Bien que Ko soit un archétype bien connu, j’aime qu’il joue le hooky incorrigible qui est séduit par l’illégalité implicite de ses excursions nocturnes. Il y a un avantage discret (bien qu’adolescent typique), et son désir d’être transformé par Nazuna est motivé autant par l’étrange intoxication de la nuit que par leurs séances de cou lourd. Nazuna a été largement ludique jusqu’à présent, mais nous avons également des preuves de sa nature extraterrestre et de ses défauts et faiblesses trop humains. Ce sont des parias qui se sont trouvés, et ce sont des monstres mutuels en herbe. J’aime les deux tropes, alors appel de la nuit est aussi doux pour moi qu’une goutte de sang de Ko sur la langue de Nazuna.

Évaluation:




appel de la nuit est actuellement diffusé sur HIDIVE.

de Steve Twitter Les DM ne sont ouverts qu’aux vampires et aux vampires. Voyez-le parler différemment des ordures et des trésors dans This Week in Anime.

Leave a Comment

%d bloggers like this: